Mieux gérer une e-boutique avec des rapports personnalisés sur Google Analytics

Google Analytics est incontournable dans l’analyse de l’audience. Cependant, malgré les améliorations apportées par la firme de Moutain View, notamment au niveau de l’ergonomie, certains marketeurs éprouvent des difficultés à exploiter efficacement cet outil, en raison de l’important  volume de données qu’il propose.

Dans la majorité des cas, ils se penchent essentiellement sur les rapports générés par défaut et ne parviennent pas à procéder à des analyses approfondies des impacts des activités de leur site commerçant. Pour optimiser la gestion d’une e-boutique et éviter de se perdre dans la quantité exceptionnelle de données fournies par Google Analytics, il est fortement recommandé de se concentrer sur les rapports personnalisés.

Les rapports personnalisés

Les rapports par défaut permettent d’avoir un aperçu du nombre de visiteurs,  de la durée moyenne de chaque session, du nombre moyen de pages visitées à chaque session, ou du nombre de nouveaux visiteurs et de clients qui sont revenus sur la plate-forme. S’ils peuvent être d’une grande utilité pour analyser l’évolution des activités d’une plate-forme commerçante, ils restent insuffisants.

Grâce à des rapports personnalisés, il est envisageable d’accéder à l’ensemble des données utiles à l’étude approfondie de l’évolution de son e-boutique.

Comme leur nom l’indique, ils sont créés en fonction des besoins en information de l’entreprise et n’affichent donc que les statistiques clés, indispensables aux analyses.

Les composants et les différents types de rapports personnalisés

Avant de créer un rapport personnalisé, il est important de faire la différence entre les dimensions et les statistiques.

Les dimensions sont définies comme les attributs des données. Elles peuvent être des pays, des délais avant l’achat, des produits, des canaux ou des pages.

Par ailleurs, les statistiques peuvent porter sur le nombre de pages vues, le prix moyen, les achats uniques, le panier moyen ou les ajouts au panier. Ainsi, en alliant France (dimension) et pages vues (statistiques), un magasin en ligne peut accéder aux informations concernant les visites d’internautes qui résident dans l’Hexagone.

Après les composants, il faut se familiariser avec les différents types de rapports et comprendre leur utilité dans les analyses.

Les explorateurs sont des diagrammes linéaires alliés à des tableaux détaillés de données, présentant des éléments dynamiques. Ils peuvent être indispensables pour trier ou rechercher les dimensions secondaires.

Les tableaux statiques quant à eux, affichent de manière simplifiée l’ensemble des informations qui peuvent faire l’objet d’études.

La synthèse géographique est une carte du monde qui présente différentes couleurs en fonction de l’importance du trafic et d’autres éléments tels que l’engagement.

La création des rapports personnalisés

La création de rapports personnalisés est une opération simple. Il suffit de suivre quelques étapes pour pouvoir recevoir les informations clés de ses activités sur le web et procéder à leur analyse, afin d’apporter continuellement des améliorations au niveau de sa stratégie marketing et son référencement.

Pour commencer, il faut se connecter à Google Analytics et accéder à sa vue. Ensuite, il faut ouvrir la section “Rapports” et cliquer “Personnalisation” puis sur “+Nouveau rapport personnalisé”.

Une fois sur la page dédiée à la personnalisation, il faut saisir un titre dans le champ prévu à cet effet, sélectionner le type de rapport à mettre en place puis définir la dimension et les statistiques.

Il est important de noter que l’outil de Google offre la possibilité d’appliquer des filtres sur les dimensions. Cette option permet d’éliminer toutes les informations inutiles.

Dans le cas où il est indispensable de se focaliser essentiellement sur les visites effectuées via Chrome, il suffit de l’inclure dans le champ filtre, en correspondance “exacte”. Ainsi, on pourra recevoir uniquement des données concernant les internautes qui accèdent à sa plate-forme à partir de ce navigateur.

Par ailleurs, il est également envisageable de créer divers onglets dans un seul rapport. Chaque onglet peut comporter diverses dimensions et statistiques, en fonction des besoins en informations de l’entreprise.

Pour optimiser la visibilité des rapports personnalisés dès l’accession à Google Analytics,  on peut sélectionner l’emplacement de leur affichage grâce à un menu déroulant.

La mise en place de rapports personnalisés via la Galerie de solutions Google

Pour aider les marketeurs et les chefs d’entreprise à accéder aux informations qui peuvent être utiles au développement des activités de leur entreprise, Analytics met à leur disposition différents rapports personnalisés dans la Galerie de solutions Google.

Pour faciliter la recherche du ou des modèles les mieux adaptés, la Solutions Gallery propose différents filtres dans la colonne de gauche.

Si cette page peut être d’une grande aide dans la mise en place de rapports, il faut toutefois prendre certaines précautions pour accéder réellement à des données clés.

Il est déconseillé d’importer des modèles très détaillés, afin de ne pas être submergé par des informations inutiles lors des analyses.

Ensuite, l’idéal est de choisir des statistiques d’acquisition, comportementales et celles qui sont liées aux résultats.

Quelques exemples de rapports à créer ou à importer

Une e-boutique mal optimisée peut avoir du mal à convertir et par la même occasion à développer ses activités commerciales sur la toile.

En premier lieu, il est donc conseillé de concevoir ou d’importer un rapport délivrant des informations détaillées sur les navigateurs et/ou les versions de navigateur entraînant des temps de chargement longs. Dans la partie réservée aux statistiques, il faut sélectionner “temps moyen avant interactivité du document”.

Après la vitesse, la conversion doit faire l’objet d’une attention particulière. En effet, un fort taux d’abandon de panier n’est pas nécessairement provoqué par des produits ou des services hors produit de mauvaise qualité. Il peut également être engendré par des dysfonctionnements du site marchand sur certains navigateurs.

Dans les statistiques, il est indispensable d’inclure “Sessions”, “Transactions” et “Conversion e-commerce”, tandis que dans les dimensions, “Système opératif”, “Navigateur” et “Version de navigateur” sont les éléments à mettre en place.

Ce rapport peut être utilisé pour évaluer l’efficacité de la plate-forme marchande, en fonction des appareils. Pour ce faire, il suffit de changer “Navigateur” par les types d’appareil à analyser. Pour garantir un développement pérenne à votre e-boutique, optez pour l’accompagnement d’un professionnel. Contactez Futur Digital.

, , , , Conseils