Les 3 grandes étapes pour créer un magasin en ligne

Vendre ses produits en ligne est aujourd’hui une des meilleures options pour toucher le maximum de personnes. Il faut dire qu’avec le développement des nouvelles technologies, la vente à distance est devenue une solution concrète pour écouler ses produits plus rapidement en profitant d’un des canaux de communication les plus développés qui existent. Mais avant toute chose, il est important de respecter quelques procédures et de se tenir au courant de la charge de travail qui nous attend.

Savoir quoi vendre en ligne

L’ouverture d’un magasin en ligne ne se fait pas sans une étude préalable. Il est important d’identifier au préalable les produits qu’on souhaite mettre en vente, mais cela ne suffit pas. Étant donné que la vente en ligne est un domaine très concurrentiel, il est important de bien connaître son marché en analysant la concurrence. Il est ainsi important de savoir à quel type de concurrents on a affaire, comment ils se positionnent au niveau marketing, quelles sont leurs manières de communiquer…
Un autre critère important est de connaître avec précision leurs parts de marché. C’est à partir de ces genres de données qu’on peut ensuite identifier son axe de communication pour pouvoir se démarquer. Cela permet également de savoir quel est le type de produit qu’on peut vendre pour pouvoir se distinguer des autres.

Préparer la conception de son site de vente

Une fois qu’on connaît bien le secteur dans lequel on va se lancer, on entame les travaux préparatoires avant le lancement du site internet. L’idéal est d’arriver devant son prestataire informatique avec un cahier des charges précis qui va détailler les différentes fonctionnalités du site internet, son mode de fonctionnement, les arborescences et enfin le nombre de pages qu’il va compter.
Ces différents éléments doivent être résumés dans un cahier des charges bien précis accompagné de l’étude de marché pour que le prestataire informatique sache quel type de prestation on attend de lui.
En outre, le catalogue de produits doit être préparé afin de savoir où on souhaite se fournir et établir ainsi les différentes données nécessaires à la vente en ligne. Ces informations pourront ensuite être plus facilement traitées lorsqu’il faudra apporter les catalogues sur le site internet.
Dans le cadre des choses à préparer également, il faudra choisir les différents moyens de paiement qu’on utilisera pour permettre aux clients de payer leurs achats. Une solution de livraison doit aussi être prévue qu’il s’agisse d’une livraison à domicile, en point relais ou par Chronopost ou colissimo.
Cette dernière partie est particulièrement importante puisqu’elle va impacter le prix d’un article. L’idéal serait donc de trouver une option de livraison qui ne fasse pas gonfler la facture finale.

Commencer la conception de son magasin de vente sur internet

Pour avoir son propre magasin en ligne, il sera nécessaire de concevoir le site correspondant. Avant toute chose, pour autoriser l’ouverture d’une boutique en ligne, il est obligatoire de faire une déclaration à la Commission nationale de l’informatique et des libertés. Cette autorité a pour fonction de recenser et d’autoriser tous les sites commerciaux qui collectent les informations personnelles des prospects et des clients.
Une fois cette déclaration effectuée, on peut commencer à trouver les prestataires qui seront chargés de créer le site marchand. Pour cela, on peut opter pour une agence web, un freelance ou encore un employé en interne. Ce dernier sera chargé de développer et déployer la solution et les technologies qui correspondent aux besoins de son client. Afin de trouver le bon prestataire, il faut toujours lui demander son portfolio et des références afin de garantir ses compétences.
La particularité d’un site marchand, et qu’il contient des fiches produites. Il s’agit de descriptifs rapides des différents produits qui seront mis en vente sur le site. Ces fiches contiennent notamment les caractéristiques de chaque produit, mais aussi leur prix. On n’oubliera pas le descriptif qui sert d’introduction et qui doit être concis et adapté en fonction du produit. Il faut savoir en outre qu’une fiche bien rédigée encourage les clients à acheter sur tel ou tel site marchand. On peut également ajouter une partie « commentaire » qui va permettre aux internautes qui vont céder aux achats de donner leur avis sur tel ou tel type de produit. Cette partie dédiée aux consommateurs est particulièrement essentielle, car elle permet de pousser à l’acte les futurs clients.
Et enfin, dans la conception de son site, il ne faudra pas oublier la partie juridique. Elle concerne plus particulièrement la rédaction des mentions légales et des conditions générales de vente. Il s’agit de page obligatoire sur un site internet où toutes les informations sur la société doivent figurer. Ce sont entre autres le nom de la société et son adresse complète, son SIRET, son numéro attribué par la CNIL, le montant du capital de l’entreprise, le nom de l’hébergeur du site, les moyens de contact, le nom du gérant de la société et bien d’autres informations encore.

La mise en ligne du site internet

Une fois que le site a été conçu et qu’il est bien réglé, il est temps de le mettre en ligne. Ce dernier point va permettre aux éventuels clients d’y accéder et d’y faire leurs courses.
C’est à partir de cette étape que commence vraiment la vie d’E. commerçant. En effet, il va falloir répondre aux mails, expédier les commandes, gérer la facturation, obtenir des avis, etc. Il faut aussi faire des promotions et communiquer sur les réseaux sociaux, peaufiner son référencement et bien d’autres tâches encore qui attendent le vendeur en ligne.
Communiquer sur l’ouverture du site et son existence sera certainement une des parties les plus exigeantes du parcours. En effet, il faudra se faire connaître auprès du grand public et cela passe par la mise en place d’une bonne stratégie marketing. Heureusement, divers moyens sont à la disposition du commerçant tels que les campagnes e-mailing, les blogs, etc. La présence accrue sur les réseaux sociaux permettra aussi à terme d’augmenter le trafic sur le site, mais aussi des ventes.
L’accompagnement d’un spécialiste en création de sites comme Futur Digital est nécessaire pour la réussite de toutes les étapes.

Leave a Comment