Guide pour ouvrir une boutique en ligne

Disposer d’une boutique lorsqu’on est commerçant reste la meilleure solution pour développer plus rapidement ses ventes. Développée depuis 2003, la solution e-commerce permet entre autres de dépasser les frontières physiques pour toucher une clientèle internationale en permanence sans aucune charge d’implantation de fonds de commerce. Elle peut aussi permettre de réduire les coûts de communication et d’information. En effet, faire une publicité en ligne coûte plus souvent moins cher que par procéder par les voies traditionnelles. Mais avant de se lancer dans la création d’une boutique en ligne, voici un petit guide pour savoir comment procéder correctement.

La phase préparatoire

Avant de se lancer dans un tel projet, il est toujours utile de savoir où on va. Cela se passe généralement en définissant ses objectifs afin d’établir la part de budget et le temps à consacrer à la mise en place de la boutique en ligne. Cela consiste également à déterminer le public possible. Cette identification permet de répondre au mieux à sa demande en fonction de ses caractéristiques, de son importance et de ses centres d’intérêt.
Une boutique en ligne se doit également d’être cohérente, cela passe par l’évaluation du contenu qu’on désire mettre en ligne. L’ensemble de cette phase préliminaire permettra de mettre en place un cahier des charges.

Les règles à suivre pour créer sa boutique en ligne

Une fois le cahier des charges établi, certaines conditions sont imposées notamment par la technique, mais aussi par la loi lorsqu’on veut créer sa boutique en ligne. Par exemple il faut réaliser une maquette pour simuler l’affichage du contenu. Cette partie primordiale permet de se rendre compte de différents aspects techniques du site notamment concernant sa navigation.
Une autre question importante à résoudre est le choix du nom de domaine. C’est lui qui permettra d’identifier le site internet, mais aussi de s’y rendre. Une fois qu’il est trouvé, il est important de déclarer le site à la CNIL ou Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés.
La loi impose notamment que les sites de vente en ligne doivent faire une déclaration simplifiée dû au fait qu’il y a de la gestion de fichiers clients et de prospect. Une fois que tout cela est établi, la loi impose également d’autres réglementations. Il faut ainsi mentionner les mentions légales obligatoires du site de vente en ligne comme le nom du responsable éditorial, le nom et les coordonnées de l’hébergeur, le nom du webmaster, une note sur les droits d’auteur ou de propriété industrielle et enfin une note sur la gestion des données personnelles.
Le site et son contenu doit être mis en conformité avec la loi et indiquer les conditions générales de vente. Et enfin en ce qui concerne les clients, la loi impose des conditions telles que : annoncer la date de livraison, informer sur le droit de rétractation de son client, mettre à disposition un numéro non surtaxé pour les contacts, mettre en place une adresse email ou un formulaire de contact ainsi qu’une obligation de confirmation de commande par email.

Quels moyens pour créer son site de vente e-commerce?

Lorsqu’on décide d’ouvrir une boutique en ligne, il y a une question sur laquelle on doit se pencher. Il s’agit de savoir comment on va procéder pour créer sa boutique en ligne et la lancer sur Internet. Pour cela, il y a 4 options envisageables à la discrétion de chacun.
On peut passer par la création à partir d’un logiciel. De nombreuses solutions logicielles permettent en effet de créer sa propre boutique en ligne, avec comme avantages une meilleure fiabilité du système ainsi qu’une large palette de fonctions disponibles. Toutefois, créer à partir d’un logiciel implique de l’acheter. De même, une fois qu’il soit acheté, il faudra penser à engager des coûts dans la location d’un serveur d’hébergement. Et enfin, il faudra disposer de certaines connaissances techniques, c’est indispensable afin de créer son site.
Une autre option également disponible pour créer sa boutique en ligne est d’en louer sur internet. De nombreuses plateformes permettent de créer des boutiques en ligne qui ne nécessite pas l’utilisation d’un logiciel. L’utilisation de ce type de plateforme de location n’engendre pas de coûts de maintenance puisqu’il suffit de payer son abonnement mensuel. Assez simple à mettre en place, ce type de solutions ne nécessite pas l’intervention d’un consultant externe.
Autre option supplémentaire, on peut passer par l’utilisation d’une plateforme de vente. Des sites comme eBay, Amazon Marketplace ou encore Priceminister sont ce qu’on appelle des plateformes de vente. Ainsi, on peut créer son propre compte sur ces plateformes de vente, cela est généralement gratuit, puis vendre ses produits dessus.
On profite de l’expertise de ces solutions qui sont très populaires, mais surtout où l’inscription est gratuite.

Les choses à savoir quand on veut ouvrir sa boutique en ligne

Si on ne dispose pas des compétences nécessaires, il peut être plus simple de faire appel à un prestataire afin de créer son site de vente en ligne. De nombreux professionnels du secteur proposent d’ailleurs leur service. Une fois le prestataire identifié et le cahier des charges accepté, il suffit d’attendre la finalisation du site internet. Parmi les précautions à prendre, il faut bien vérifier de garder la maîtrise de l’animation et de la mise à jour du site afin de ne pas engendrer des frais supplémentaires en cours d’exploitation.
Il est aussi important d’acquérir les droits d’auteur, car selon la loi la conception du site web les éléments qui ont contribué à cette conception sont reconnus comme étant des œuvres de l’esprit protégé par le droit d’auteur. Ainsi, pour éviter tout problème de réclamation de droit d’auteur mieux vaut en préciser la cession dès la conclusion du contrat.
Sur son site internet, il est aussi important de préciser et de réfléchir au moyen de paiement qu’on proposera à ses clients. Parmi les différentes solutions de paiement disponibles il y a la carte bancaire, le chèque, le virement bancaire ou postal, les porte-monnaie virtuel de type Paypal, les solutions de paiement par audiotel ou SMS, les cartes prépayées, les cartes privatives, le prélèvement. La liste est bien évidemment non exhaustive et il est possible de combiner ces différents de moyens de paiement.
Pour mettre en place un magasin en ligne, ayez recours aux services d’un professionnel comme Futur Digital.

, , Conseils